Préavis de grève les 18 et 27 janvier de 00h00 à minuit

Le mouvement revendicatif du 18 janvier est littéralement formulé ainsi :

“A la suite du communiqué du Premier ministre en date du 29/12/2021, annonçant le report
au premier trimestre de la conférence sociale des métiers de l’accompagnement social et
médico-social, pourtant initialement prévue dans les 15 premiers jours de janvier 2022, les
organisations syndicales FO des services publics et des services de santé et UNSA services
publics ont décidé de déposer un préavis de grève pour la journée du 18 janvier 2022, tout
comme l’intersyndicale CFDT – FO – UNSA de la santé et sociaux public et privé.
En effet, nos organisations syndicales considèrent que ce report de la conférence sociale est
une dénonciation unilatérale. Force est de constater que le gouvernement ne respecte pas
son engagement. Il n’est plus l’heure de prendre son temps avec une énième mission pour
trouver les solutions à apporter, inscrite dans le prolongement des accords du Ségur, au titre
de la mission conduite par M. LAFORCADE.
Cet accord stipule clairement que « S’agissant des autres métiers qui ne sont pas exposés aux
mêmes logiques concurrentielles, mais jouent un rôle indispensable dans l’accompagnement
des personnes, la question de l’évolution de leur rémunération nécessite un travail
complémentaire plus large associant l’ensemble des financeurs et tenant compte de tous les
facteurs d’attractivité et en cohérence avec les besoins des secteurs. Ce travail sera engagé
d’ici à fin 2021 dans le cadre d’une conférence sociale » pour restaurer l’attractivité de ce
secteur. Il y a urgence !!
Pour FO et l’UNSA, des services publics territoriaux, la revendication et l’attente première
des professionnels de ces secteurs de la fonction publique territoriale sont limpides et
claires : des revalorisations salariales, la transposition intégrale des dispositions
hospitalières et l’attribution des 183 euros à l’ensemble des agents afin de reconnaître, le
rôle essentiel qu’ils occupent dans la qualité du lien social, notamment depuis le début de
la pandémie.”

Concernant le 27 les revendications sont :

L’augmentation générale des salaires, de la valeur du point d’indice pour les fonctionnaires et
du Smic;
➢ Pour l’ouverture de négociations sur les grilles indiciaires,
➢ Pour une revalorisation des pensions,
➢ Contre toute contre-réforme des retraites et des régimes spéciaux,
➢ Pour l’amélioration de nos conditions de travail,
➢ Pour l’embauche massive de personnels,
➢ Pour l’abrogation de la réforme de l’assurance chômage,
➢ Pour une reconnaissance des agents territoriaux,
➢ L’arrêt des privatisations des services et de la contractualisation des recrutements.

SURTOUT, n’oubliez pas si vous décidez de suivre ce mouvement, de vous déclarer gréviste auprès de votre hiérarchie.

Si vous participez à hauteur de 50 mn, 1h00 vous sera enlevée, pour 1h00, 1/2 journée et  dans les autres cas 1 journée.

Bonne journée.

Élise

Élise FERRARI

Éduquée à participer à la vie locale, c'est dès l'enfance qu'elle porte les couleurs la Ville au Nice Basket Club et ski, natation et voile au GSEM. Adolescente bénévole dans au sein de centres de loisirs puis emploi jeune au sein la vie associative aux Moulins, c'est naturellement qu'en 1995, elle intègre l'administration pour un parcours atypique. Mère de 3 enfants, elle continue à s'impliquer de manière citoyenne en tant que secrétaire de Conseil de Quartier à Pasteur - puis le sport à nouveau où elle encadre les randonnées Nice By Night avec Nice Roller Attitude. Élue d'opposition en 2014 à TENDE, elle part y vivre et y assume un second mandat. C'est à la coordination des CHSCT que Force Ouvrière lui a offert d'exercer une activité professionnelle variée et motivante où elle s'épanouit.