L’interview des permanents : Cynthia

Qu’est-ce que tu souhaites aux collègues pour 2022 ?
Je ne vais pas leur souhaiter l’Euromillion parce que c’est réservé à nous, mais je leur souhaite la plénitude dans leur métier.

Depuis combien de temps es-tu au syndicat ?
12 ans, ça fait vieux hein ?

Non pas vraiment, comment y es-tu arrivée ?
J’ai rencontré un problème au sein de la PM et FO m’a tendue la main.

Pourquoi tu t’es investie ?
Parce que je voulais aider à mon tour en ayant conscience que vivre des choses à l’intérieur d’un service peut avoir un impact dans le reste des aspects de ta vie et je voulais éviter de la souffrance à d’autres.

Quelles sont tes missions ?
Je siège en CT depuis 8 ans. Je suis mobilisée sur tout ce qui est juridique, spécialisée dans les problématiques PM et au National aussi puisque j’ai un mandat départemental et national depuis 12 ans et depuis peu je refais du terrain.

Qu’est-ce qui t’a choquée cette année ?
Même si j’ai été choquée par l’évolution du COVID et la tempête Alex, je vais zoomer sur certains événements qui touchent toute une partie de la population, que l’on cherche à diviser et je ne sais pas s’il y a un lien de cause à effet, mais au quotidien, il y a une violence terrifiante qui se traduit par des agressions dans les actes de la vie courante.

Est-ce qu’il y a eu une particularité pro cette année qui t’a fait sortir de zone de confort tu peux nous dire laquelle ?
De manière privée, je m’intéresse à tous les domaines artistiques et le défis 2021 a été de découvrir les métiers liés à la DGA Culture, donc je suis allée dans les bibliothèques, les Musées, ce que j’ai trouvé très enrichissant. De voir ce que ces collègues sont en capacité d’apporter à la population m’a donné envie d’en savoir plus dans d’autres domaines vers lesquels je n’allais pas naturellement.

Est-ce que cette première interview a été pénible ?
Pas du tout, j’adore les interviews parce que j’aime partager les expériences qui m’enrichissent.

Élise

Élise FERRARI

Éduquée à participer à la vie locale, c'est dès l'enfance qu'elle porte les couleurs la Ville au Nice Basket Club et ski, natation et voile au GSEM. Adolescente bénévole dans au sein de centres de loisirs puis emploi jeune au sein la vie associative aux Moulins, c'est naturellement qu'en 1995, elle intègre l'administration pour un parcours atypique. Mère de 3 enfants, elle continue à s'impliquer de manière citoyenne en tant que secrétaire de Conseil de Quartier à Pasteur - puis le sport à nouveau où elle encadre les randonnées Nice By Night avec Nice Roller Attitude. Élue d'opposition en 2014 à TENDE, elle part y vivre et y assume un second mandat. C'est à la coordination des CHSCT que Force Ouvrière lui a offert d'exercer une activité professionnelle variée et motivante où elle s'épanouit.